La limite de la construction à ossature bois se situe là où la créativité de l’architecte s’arrête

L’époque évolue, les techniques s’affinent, les normes se durcissent. Une chose est sûre depuis toujours : la construction à ossature bois a toujours eu des avantages par rapport à la maçonnerie traditionnelle. Si l’architecte Stef Van den Haute n’a pas connu les débuts de la technique, il a néanmoins une grande expérience dans le domaine. 

Votre bureau travaille-t-il encore avec Dewaele aujourd’hui ?

« Comme tout bureau d'architecture, nous aimons travailler avec des partenaires sur qui nous pouvons compter. Pour l'ossature bois, nous avons toujours eu de bonnes expériences avec Dewaele, dès le début. Dans les années ’80, nous collaborions sur des projets très simples, mais aujourd’hui, les choses ont bien changé. La construction à ossature bois permet de réaliser des formes complexes et de grandes portées pour un prix inférieur à celui d’une construction maçonnée. En outre, Dewaele cherche constamment de nouvelles solutions. Ça aide ! »

Pourquoi choisir Dewaele ?

« Nous collaborons depuis longtemps : la confiance est donc là. Mais je constate que la différence réside souvent dans la qualité. Dewaele Ossature Bois utilise, par exemple, des panneaux en multiplex, des poutres LVL et du pin d’Oregon. Chez Dewaele, les cloisons sont en outre surélevées pour que le bois ne soit jamais en contact avec la dalle de sol. » 

Pourquoi aimez-vous travailler avec le bois ?

« Pour de nombreuses raisons, mais je n’en citerai que quelques-unes. Quand l’ossature bois arrive, vous avez l’impression que vous pourrez déménager le jour même. Il n’y a, en outre, pas d’humidité de construction : la différence se voit. Dans ma région, le sol n’est pas toujours très résistant. Une construction légère en bois est toutefois possible, car elle est jusqu’à trois fois moins lourde qu’un autre type de construction. Cette technique ne nécessite pas de lourdes fondations, ce qui fait encore une différence pour le maître d’ouvrage. » 

"QUAND L’OSSATURE BOIS ARRIVE, VOUS AVEZ L’IMPRESSION QUE VOUS POURREZ DÉMÉNAGER LE JOUR MÊME" 

Travaillez-vous avec Dewaele dès le début de la conception ?

« En construction à ossature bois, il est intéressant d'avoir l'avis d'un entrepreneur en construction à ossature bois dès l'avant- projet. Cela permet d'optimiser le projet sur le plan technique et de se faire une idée précise du budget de la construction. Depuis quelques années, nous envoyons aussi les plans à un auditeur PEB pour évaluer des performances énergétiques de la construction. » 

Les maîtres d’ouvrage sont-ils satisfaits d’avoir opté pour l’ossature bois ? 

"Tout à fait. L’ossature bois a la cote auprès des maîtres d’ouvrage. Ceux qui ont construit il y a 15 ans et qui veulent aujourd’hui agrandir se tournent à nouveau vers l’ossature bois." 

Les normes strictes sont-elles une bénédiction pour la construction à ossature bois ? 

« À première vue, oui. Mais je me demande quand même comment les choses vont évoluer. La construction d’une maison écoénergétique, qu’elle soit traditionnelle ou à ossature bois, coûte cher. Dans le cas de l’ossature bois, vous investissez à la fois dans les techniques (ventilation, pompe à chaleur, panneaux solaires...) et dans l’enveloppe.

Ces éléments forment un ensemble parfait dans le cadre de la performance énergétique du bâtiment (PEB). Ce n’est pas l’un ou l’autre. Vous investissez dans l’enveloppe du bâtiment sans devoir recourir à des murs très épais comme c’est le cas dans les maisons traditionnelles. Je me demande seulement si le maître d’ouvrage pourra encore se le permettre à l’avenir. Construirons-nous encore dans dix ans ? Notre métier a changé : là où j’avais autrefois des dossiers de 2 cm d’épaisseur, ils en font au moins 6 aujourd’hui ! » 

Woonkamer
Woning
Interieur
Ramen

Confederatie BouwHSOBWoodIk ben mee

Belgique
Demandez le catalogue gratuit